L 'ostéopathie est un bon accompagnement complémentaire au suivi de l'enfant handicapé. Des soins réguliers donnent des résultats parfois surprenants compte-tenu du handicap. L'ostéopathie apporte un confort, un mieux-être physique et psychique non négligeable dans ce type de pathologies.


Dans les atteintes physiques (infirmité motrice cérébrale (imc)...)

L’ostéopathie permet d’aider l’enfant à développer le mieux possible ses systèmes de compensation. Elle redonne au corps un équilibre nécessaire à la croissance et au développement psychomoteur de l’enfant, qui retrouve par ailleurs une meilleure perception de son corps (il se cogne moins par exemple).

L’ostéopathie va aider à :
• libérer les barrières musculaires
• rééquilibrer les zones de tensions tissulaires et fasciales
• redonner de la mobilité aux articulations
• stimuler l’activité neuromusculaire

Action selon la paralysie :

Spastique : les étirements doux et le travail des fascias diminuent la tension musculaire. Le résultat est de plus  en plus  rapide à obtenir au fil des séances.
Les clonus sont plus rares. Flasque : le travail des fascias et un effet de pompage permettent une augmentation du flux sanguin et des échanges métaboliques dans les membres.