L'ostéopathie est organisée autour de quatre principes de base édictés par le docteur Still.


L'unité du corps

Toutes les parties du corps humain fonctionnent en étroite interdépendance.
Ceci est matérialisé par un tissu - omniprésent - le tissu conjonctif, ou fascia - qui permet de structurer l'ensemble des élements anatomiques et liquidiens.
Si ce tissu est altéré, il peut, selon Still, rendre difficile la la circulation des fluides (sang, lymphe, influx nerveux, etc.) et engendrer de nombreuses maladies.


Lien entre la structure et la fonction

Chaque structure du corps a une fonction physiologique.
Still a établi que les structures du corps et les fonctions qu’elles doivent remplir sont interdépendantes. (« Toute maladie remonte à quelque désordre mécanique dans la machinerie du corps humain »).
   Par exemple, le tube digestif est considéré comme structure, la digestion comme fonction et la forme (ondulations, villosités, microvillosités, etc.) de l'intestin permet sa fonction (digestion, rôle dans l'immunité et le système hormonal…).
   Le squelette, en tant que charpente osseuse, et sa musculature ont une grande importance, en tant que support des autres systèmes et organes dont la mobilité naturelle est nécessaire pour un bon fonctionnement durable des systèmes nerveux, musculaire, circulatoire, respiratoire, etc.


Le role de l'artère est absolu

Pour que les processus physiologiques de guérison du corps soient efficaces il faut que nos cellules reçoivent tous les éléments dont elles ont besoin pour remplir parfaitement leurs fonctions. Pour cela il faut que les liquides du corps (sang, lymphe) circulent librement.
   C'est le mouvement qui facilite l’acheminement des liquides dans les tissus, favorisant par la même le renouvellement du milieu dans lequel baignent nos cellules. C’est pourquoi l’ostéopathe porte un soin tout particulier dans sa recherche des pertes de mobilité structurelles du corps.


Autorégulation, autostimulation, autoguérison

Le corps dispose de nombreux systèmes de réparation, adaptation, défense ou compensation. L'ostéopathe stimule les facultés d'auto-guérison chez le patient en choisissant, après étude du patient et de son terrain, les zones à libérer ou à stimuler afin que le corps retrouve par lui-même son mode de fonctionnement.